AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le rugby français sombre financièrement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
imjustlooking



Messages : 608
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 9:02

Le rugby français coûte très cher. Les salaires et budgets sont devenus déconnectés de la valeur de notre sport favori. Ce dernier ne lève pas assez d'argent pour se payer.

Grenoble arrive en fin de vie en top 14 : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pour ce club, la fragilité financière est structurelle.

Bourgoin vient certainement de se prendre l'estocade fatale. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ce club qui a formé des générations de grands joueurs s'enfonce désormais dans l'anonymat. Le rugby français ne fait pas de sentiments et oublie les clubs formateurs.

L'autre Stade , le toulousain vient lui ici d'étaler sur la place publique ses difficultés financières. La "plus grande capitale mondiale plantaire du rugby français" fonctionne très largement au dessus de ses moyens. Le club va enchainer sont "ème exercice déficitaire à plus d'1 millions d'euros. Bilan : une ouverture du capital de 3 à 6 millions est lancée  et des banques mandatées. Alors bien sûr on annonce que les partenaires historiques du club seront sollicités. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et demain ce sera au tour de La Rochelle, l'UBB, le Lou...

Le rugby français a beau faire des efforts, les dépenses d'exploitation s'envolent (+36% en 4 ans). La hausse des recettes ( merci les droits TV) ne s'avèrent pas suffisantes avec un déficit de plus de 16,5M€ pour le Top 14. Que 5 clubs de TOP 14 ne sont pas en déficit.
Ce déficit s'explique par une structure de recettes déconnectée de celle des dépenses : la masse salariale bouffe 61% des budgets alors que les recettes billetique rapportent que 18%. Conclusion le rugby français vit à votre bon coeur Messieurs Dames !!
Pire les clubs sont sous capitalisées et affichent une capacité d'autofinancement négative de 6M€.
Le budget moyen est passé de 9,6M€ en 2006 à 21,7M€ en 2016 !!

Alors qui mets la main à la poche : les actionnaires bien sûr, nos Présidents. L’effort des associés (capitaux propres + comptes courants) ne faiblit pas : en cinq ans, il est passé de 25 à 45 M€, et ce en supportant 76 M€ de pertes cumulées.
On peut penser que les apports en comptes courants (-13 M€ entre 2011 et 2015) ont fait l’objet, pour partie, d’une consolidation en capital : +20 M€ pour la même période.

Ces quelques lignes dont les chiffres proviennent du rapport de la Dnacg 2016 laissent à réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NDi

avatar

Messages : 2469
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 9:26

Le Rugby est en train de vivre ce qu'à vécu la basket dans les années 2000.

Surenchère de beaucoup de clubs qui accumulent les déficits .

Dans moins de cinq ans tout reviendra à des niveaux financièrement acceptable, mais il y a ura quelques chutes.

_________________
NDi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubiere

avatar

Messages : 5344
Date d'inscription : 28/07/2012
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 11:29

NDi a écrit:
Le Rugby est en train de vivre ce qu'à vécu la basket dans les années 2000.

Surenchère de beaucoup de clubs qui accumulent les déficits .

Dans moins de cinq ans tout reviendra à des niveaux financièrement acceptable, mais il y a ura quelques chutes.
Les chutes ont commencé: Biarritz, Perpignan, Bourgoin, Saint-Etienne....
Sans compter celles des divisons fédérales Lille, Marseille, Nice, Saint-Nazaire..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imjustlooking



Messages : 608
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 17:22

et Auch également qui a besoin de façon urgente de 30k€ ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubiere

avatar

Messages : 5344
Date d'inscription : 28/07/2012
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 19:23

cherchons l'erreur, alors que nombre de gens s'accrochent au Top 14 "pseudo" meilleur championnat du monde. Si l'on prend le classement mondial:
1/ Nouvelle-Zélande: 5 clubs élite
2/ Angleterre: 12 clubs élite
3/ Australie: 5 clubs élite
4/ Irlande: 4 clubs élite
5/ Pays de Galles: 4 clubs élite
6/ Afrique du sud: 6 clubs élite
7/ Ecosse: 2 clubs élite
8/ France: 14 clubs élite
9/ Argentine: 1 club élite
10/ Fidji: anecdotique - Colonial cup à 6 clubs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jepepikouros

avatar

Messages : 4624
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 66
Localisation : Villeneuve sur lot (47)

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 19:34

Tout ceci est la pure vérité du rugby français d'aujourd'hui...mais peut être n'a-t-on pas encore vu le pire. Bernard Laporte, pour se faire élire, a promis aux clubs amateurs qu'une partie de l'argent versé à la LNR pour les droits du Top 14 leur serait reversée. Pratiquement tous les clubs pros du Top 14 (et de Pro D2) sont en déficit comment feront ils pour vivre avec encore moins d'argent alors qu'ils devront, dans l'avenir, se passer de plus en plus des aides des collectivités locales qui sont financièrement exsangues.

Il n'est pas sur non plus que, Canal + qui est aussi en grande difficulté, soit capable d'augmenter ou même de maintenir sa contribution au rugby pro...d'autant plus que Bein, qui n'est pas très satisfaite de l’audience de la Coupe d'Europe sur ses chaines, risque bien de ne pas surenchérir lors des prochaines négociations.

On va droit dans le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubiere

avatar

Messages : 5344
Date d'inscription : 28/07/2012
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 27 Déc - 20:16

jepepikouros a écrit:
Tout ceci est la pure vérité du rugby français d'aujourd'hui...mais peut être n'a-t-on pas encore vu le pire. Bernard Laporte, pour se faire élire, a promis aux clubs amateurs qu'une partie de l'argent versé à la LNR pour les droits du Top 14 leur serait reversée. Pratiquement tous les clubs pros du Top 14 (et de Pro D2) sont en déficit comment feront ils pour vivre avec encore moins d'argent alors qu'ils devront, dans l'avenir, se passer de plus en plus des aides des collectivités locales qui sont financièrement exsangues.
sur le coup, je pense que Laporte a raison. Quant aux clubs pros, un peu de bonne gestion ne leur fera pas de mal. quelqu'un connait-il le budget moyen d'un club néo-zélandais ou australien de Super 18?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanstade

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 28 Déc - 9:10

loubiere a écrit:
jepepikouros a écrit:
Tout ceci est la pure vérité du rugby français d'aujourd'hui...mais peut être n'a-t-on pas encore vu le pire. Bernard Laporte, pour se faire élire, a promis aux clubs amateurs qu'une partie de l'argent versé à la LNR pour les droits du Top 14 leur serait reversée. Pratiquement tous les clubs pros du Top 14 (et de Pro D2) sont en déficit comment feront ils pour vivre avec encore moins d'argent alors qu'ils devront, dans l'avenir, se passer de plus en plus des aides des collectivités locales qui sont financièrement exsangues.
sur le coup, je pense que Laporte a raison. Quant aux clubs pros, un peu de bonne gestion ne leur fera pas de mal. quelqu'un connait-il le budget moyen d'un club néo-zélandais ou australien de Super 18?

Il me semble mais j'en suis pas sur que les budget ne dépasse pas 15 millions d'euros donc très loin des 27 millions de Toulouse ou autres.
Mais il faut pas oublier qu'en super rugby ces provinces sont aussi gérer par les fédérations donc ne sont pas totalement indépendant comme nous le FFR n'a aucun droit de regard sur les club de la LNR et je trouve cela pas normal. Si on veut une grand équipe de France les clubs et la FFR doivent collaborer pas être l'un contre l'autre.
Et cela fait très longtemps que j'y travaille mais voilà comment je reverrai que les championnats est lieu dans l’hémisphère nord mais cela est utopique. Voici mon projet :

TOP 14 : 10 clubs une descente + 4 clubs qualifié en demis finale + finale soit 20 matchs au total
Idem en premiership anglais et en ligue celte (on pourrais supprimer les newport dragon et une équipe italienne)

Coupe d’Europe  : 1 seule mega compétition avec 8 poules de 4 équipes soit 10 clubs français + 10 clubs anglais + 10 club celtes + 2 invités genre roumain ou georgie... Match aller et retour et les huit premiers de chaque poules qualifié pour quart de finale. Ainsi 9 matchs 6 de poules et 3 de phases finales. Et bien sur suppression du challenge européen. La je pense tout le monde jouera le jeu de jouer cette coupe d’Europe car il n'y en aura qu'une seule. Elle deviendra un peu notre super rugby à nous.

Pour le calendrier : championnat + coupe d’Europe de mi novembre à juin + super rugby de janvier à juin - tournée hémisphère sud juillet - tournoi des 6 nations + 4  nations de fin août à octobre + enfin tournée hémisphère nord fin octobre début novembre. Ainsi plus de mélange entre les compétitions donc plus de doublons et le spectateur de rugby s'y retrouve.

Enfin les années coupe du monde on supprime les tournée nord et sud les tournoi 6 nations et 4 nations commence plus tôt fin juillet et coupe du monde septembre et octobre. Ainsi les tournoi deviendrait des match préparatif à la coupe du monde.

Total 20 matchs top 14 + 9 match coupe d’Europe + 6 match tournée + 5 match tournoi soit 40 match alors qu'aujourd'hui un joueur français s'il joue tout les matchs fera presque 50 match c'est trop.

Mais je rêve impossible de voir cela se concrétiser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouliane6



Messages : 268
Date d'inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 28 Déc - 15:30

fanstade a écrit:
loubiere a écrit:
jepepikouros a écrit:
Tout ceci est la pure vérité du rugby français d'aujourd'hui...mais peut être n'a-t-on pas encore vu le pire. Bernard Laporte, pour se faire élire, a promis aux clubs amateurs qu'une partie de l'argent versé à la LNR pour les droits du Top 14 leur serait reversée. Pratiquement tous les clubs pros du Top 14 (et de Pro D2) sont en déficit comment feront ils pour vivre avec encore moins d'argent alors qu'ils devront, dans l'avenir, se passer de plus en plus des aides des collectivités locales qui sont financièrement exsangues.
sur le coup, je pense que Laporte a raison. Quant aux clubs pros, un peu de bonne gestion ne leur fera pas de mal. quelqu'un connait-il le budget moyen d'un club néo-zélandais ou australien de Super 18?

Il me semble mais j'en suis pas sur que les budget ne dépasse pas 15 millions d'euros donc très loin des 27 millions de Toulouse ou autres.
Mais il faut pas oublier qu'en super rugby ces provinces sont aussi gérer par les fédérations donc ne sont pas totalement indépendant comme nous le FFR n'a aucun droit de regard sur les club de la LNR et je trouve cela pas normal. Si on veut une grand équipe de France les clubs et la FFR doivent collaborer pas être l'un contre l'autre.
Et cela fait très longtemps que j'y travaille mais voilà comment je reverrai que les championnats est lieu dans l’hémisphère nord mais cela est utopique. Voici mon projet :

TOP 14 : 10 clubs une descente + 4 clubs qualifié en demis finale + finale soit 20 matchs au total
Idem en premiership anglais et en ligue celte (on pourrais supprimer les newport dragon et une équipe italienne)

Coupe d’Europe  : 1 seule mega compétition avec 8 poules de 4 équipes soit 10 clubs français + 10 clubs anglais + 10 club celtes + 2 invités genre roumain ou georgie... Match aller et retour et les huit premiers de chaque poules qualifié pour quart de finale. Ainsi 9 matchs 6 de poules et 3 de phases finales. Et bien sur suppression du challenge européen. La je pense tout le monde jouera le jeu de jouer cette coupe d’Europe car il n'y en aura qu'une seule. Elle deviendra un peu notre super rugby à nous.

Pour le calendrier : championnat + coupe d’Europe de mi novembre à juin + super rugby de janvier à juin - tournée hémisphère sud juillet - tournoi des 6 nations + 4  nations de fin août à octobre + enfin tournée hémisphère nord fin octobre début novembre. Ainsi plus de mélange entre les compétitions donc plus de doublons et le spectateur de rugby s'y retrouve.

Enfin les années coupe du monde on supprime les tournée nord et sud les tournoi 6 nations et 4 nations commence plus tôt fin juillet et coupe du monde septembre et octobre. Ainsi les tournoi deviendrait des match préparatif à la coupe du monde.

Total 20 matchs top 14 + 9 match coupe d’Europe + 6 match tournée + 5 match tournoi soit 40 match alors qu'aujourd'hui un joueur français s'il joue tout les matchs fera presque 50 match c'est trop.

Mais je rêve impossible de voir cela se concrétiser

C'est un débat super intéressant. Mais je vois plusieurs raisons pour lesquelles ta proposition est impossible:
- tu supprimes 8 journées de championnat et le barrage soit 9 dates. Comment imaginer que les droits TV resteraient à l'identique? Comment imaginer également que les clubs puissent voter une telle réforme? Tous les clubs hors Top 6 seraient forcément contre (idem pour les clubs qui font régulièrement l'ascenseur)
- la force (qui est aussi la faiblesse) du système de Coupe d'Europe est d'avoir une Champion's Cup ultra relevée avec chaque journée des matchs décisifs (au contraire en Challenge, on n'a que des matchs pourris). Dans ton système, les équipes majeures seraient complètement diluées dans les poules ce qui, en dehors des matchs à élimination directe nous offrirait encore plus de matchs déséquilibrés et sans intérêt. A fortiori, si tu sors qu'une seule équipe par poule, à la 4ème journée tout serait joué.

A mon avis, le système actuel n'est pas si mauvais. Le seul problème, c'est qu'il y a trop de matchs qui n'ont pas d'intérêt:
- soit parce qu'il y a des doublons
- soit parce que les matchs s'enchainent chaque semaine sans interruption obligeant les équipes à faire tourner à l'extérieur pour assurer la semaine suivante à domicile.
- soit parce que les matchs opposent des équipes ayant 2 niveaux d'écart

Pour moi, il est nécessaire de supprimer ces doublons en dégagent 4 dates dans l'année soit:
- en passant à douze clubs comme les autres championnats
- en repassant à deux poules

Il est aussi nécessaire de préserver les matchs à enjeu:
- les play off: pourquoi ne pas faire de vrais quarts de finale avec les 8 premiers
- pourquoi ne pas faire un barrage aller retour dans un Top 12 entre le 11ème de première division et le 2nd de Pro D2? Ou alors carrément incorporer les 2 derniers du Top 14 dans une poule de promotion/relégation avec les 4 derniers de ProD2? Ca redonnerait par exemple de la motivation aux supporters de Bayonne et Grenoble qui vont déserter le stade entre maintenant et septembre...

Pour la Coupe d'Europe, je serai partisan de garder le même nombre de dates mais de passer à 16 équipes en Champion's Cup et 32 en Challenge. Avec le même systême de poule aller retour qu'actuellement mais les deux premiers clubs qualifiés de chaque poule en champions Cup et le premier de chaque poule en challenge. Cela permettrait d'avoir une compétition ultra relevée en Chmapion's Cup et une fin de compétition intéressante en challenge.

Je partage ton avis sur les tournées à supprimer les années de coupe du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE PRESIDENT

avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 11/08/2012
Localisation : 52100 Saint - Dizier

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 28 Déc - 16:47

Un TOP 12, le 1er est champion, le dernier descent
Eventuellement un barrage entre le 11 ème du TOP12 et le 2 ème de la PRO D2 mais à 14 clubs, 2 descentes en PRO D2, 2 montées en Jean Prat
Problème la fédé est partie prenante sur la vente de billets du TOP 14 en 1/2 et finale,
en 2017 Marseille va être blindé pour les 1/2 et le SdF aussi pour la finale, c'est pal mal d'argent pour laFFR

Maintenant si le rugby français veut des matchs de phases finale
Pourquoi pas relancer un challenge type Du Manoir pendant le tournoi ou bien les tournées d'automne et avec une carotte (à trouver) au bout, autre qu'un trophée
Une qualif en coupe d'Europe, par exemple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jepepikouros

avatar

Messages : 4624
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 66
Localisation : Villeneuve sur lot (47)

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 28 Déc - 16:57

De toutes façons dans le rugby professionnel ce n'est ni la FFR ni la LNR qui décident vraiment mais celui qui paye c'est à dire essentiellement Canal +. Pour les Coupes d'Europe c'est en grande partie BEIN.

Canal + est globalement satisfait de la formule actuelle du championnat. Elle lui assure 26 journées de matches de classement, 1 de barrage et 2 des phases finales (demi finale et finale)...soit 29 journées. Si on réduit le nombre de clubs ça fera moins de journées donc Canal versera forcément moins, si comme le voulait Laporte il n'y a plus de barrages ni de demi finale et seulement une finale, Canal versera encore moins. Notre championnat n'est pas toujours très spectaculaire mais il y a du suspens à chaque étage et pour Canal ça compte beaucoup.

Donc, si dans un futur proche, il y a du changement dans notre championnat c'est que Canal l'aura accepté...sinon il ne se passera rien.

Je ne crois pas qu'il faille attendre grand chose du coté de BEIN. J'ai assisté il y a quelques temps, du coté de Perpignan, à une discussion informelle entre des dirigeants treizistes et Rodolphe Pires et il leur expliquait qu'il n'était pas content des audiences de matches de CE. Il n'a pas cité de chiffres mais il a dit qu'ils avaient payé très cher un produit qui ne leur apportait pas grand chose. Il ne faudra donc pas s'attendre à une grosse surenchère de leur part pour les droits du top 14.

Pour ce qui est des tournée d'été et d'automne jamais la FFR n'acceptera de bon cœur leur suppression car il s'agit pour elle d'un vrai pactole. Il en est de même pour toutes les grandes fédérations nationales.Le seul fait de jouer les Blacks est l'assurance de remplir à ras bord le plus grand des stades.

Laporte veut prendre une partie de l'argent de la télé pour le rugby amateur...mais il est bien compliqué de tondre un œuf. Si aucun ou presque aucun club ne dégage de quoi couvrir ses frais comment feront ils pour continuer à vivre. Dans l'organisation du rugby français le rugby amateur devait être financé par l'argent rapporté par l'EDF. Le tournoi, les tournées et aussi la part des bénéfices des CDM que World Rugby aux fédérations.

Le problème du rugby amateur c'est celui du sport amateur dans son ensemble. Il y a de moins en moins de bénévoles dans toutes les associations et encore moins de donateurs. Laporte peut faire toutes les promesses du monde mais ce n'est pas lui, ni un autre, qui pourra y changer quoi que ce soit.

Aux USA où le professionnalisme est bien plus avancé que chez nous il n'existe plus que le sport professionnel et le sport de loisir. Là bas il existe aussi ce qui n'existe presque pas chez nous, c'est le sport scolaire et universitaire. Le basket et le FOOT américain universitaire drainent beaucoup de public et offrent des compétitions proches du sport professionnel et beaucoup des meilleurs joueurs universitaires viennent grossir les rangs des équipes professionnelles.

En Angleterre c'est aussi un peu la même chose il suffit de voir l’engouement qui provoque les affrontements entre Oxford et Cambridge dans tous les sports et particulièrement pour la course d'aviron sur la Tamise.

Chez nous il n'y a rien de tel et je crains qu'à terme les compétitions de sport purement amateur disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanstade

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 28 Déc - 17:10

rouliane6 a écrit:
fanstade a écrit:
loubiere a écrit:
jepepikouros a écrit:
Tout ceci est la pure vérité du rugby français d'aujourd'hui...mais peut être n'a-t-on pas encore vu le pire. Bernard Laporte, pour se faire élire, a promis aux clubs amateurs qu'une partie de l'argent versé à la LNR pour les droits du Top 14 leur serait reversée. Pratiquement tous les clubs pros du Top 14 (et de Pro D2) sont en déficit comment feront ils pour vivre avec encore moins d'argent alors qu'ils devront, dans l'avenir, se passer de plus en plus des aides des collectivités locales qui sont financièrement exsangues.
sur le coup, je pense que Laporte a raison. Quant aux clubs pros, un peu de bonne gestion ne leur fera pas de mal. quelqu'un connait-il le budget moyen d'un club néo-zélandais ou australien de Super 18?

Il me semble mais j'en suis pas sur que les budget ne dépasse pas 15 millions d'euros donc très loin des 27 millions de Toulouse ou autres.
Mais il faut pas oublier qu'en super rugby ces provinces sont aussi gérer par les fédérations donc ne sont pas totalement indépendant comme nous le FFR n'a aucun droit de regard sur les club de la LNR et je trouve cela pas normal. Si on veut une grand équipe de France les clubs et la FFR doivent collaborer pas être l'un contre l'autre.
Et cela fait très longtemps que j'y travaille mais voilà comment je reverrai que les championnats est lieu dans l’hémisphère nord mais cela est utopique. Voici mon projet :

TOP 14 : 10 clubs une descente + 4 clubs qualifié en demis finale + finale soit 20 matchs au total
Idem en premiership anglais et en ligue celte (on pourrais supprimer les newport dragon et une équipe italienne)

Coupe d’Europe  : 1 seule mega compétition avec 8 poules de 4 équipes soit 10 clubs français + 10 clubs anglais + 10 club celtes + 2 invités genre roumain ou georgie... Match aller et retour et les huit premiers de chaque poules qualifié pour quart de finale. Ainsi 9 matchs 6 de poules et 3 de phases finales. Et bien sur suppression du challenge européen. La je pense tout le monde jouera le jeu de jouer cette coupe d’Europe car il n'y en aura qu'une seule. Elle deviendra un peu notre super rugby à nous.

Pour le calendrier : championnat + coupe d’Europe de mi novembre à juin + super rugby de janvier à juin - tournée hémisphère sud juillet - tournoi des 6 nations + 4  nations de fin août à octobre + enfin tournée hémisphère nord fin octobre début novembre. Ainsi plus de mélange entre les compétitions donc plus de doublons et le spectateur de rugby s'y retrouve.

Enfin les années coupe du monde on supprime les tournée nord et sud les tournoi 6 nations et 4 nations commence plus tôt fin juillet et coupe du monde septembre et octobre. Ainsi les tournoi deviendrait des match préparatif à la coupe du monde.

Total 20 matchs top 14 + 9 match coupe d’Europe + 6 match tournée + 5 match tournoi soit 40 match alors qu'aujourd'hui un joueur français s'il joue tout les matchs fera presque 50 match c'est trop.

Mais je rêve impossible de voir cela se concrétiser

C'est un débat super intéressant. Mais je vois plusieurs raisons pour lesquelles ta proposition est impossible:
- tu supprimes 8 journées de championnat et le barrage soit 9 dates. Comment imaginer que les droits TV resteraient à l'identique? Comment imaginer également que les clubs puissent voter une telle réforme? Tous les clubs hors Top 6 seraient forcément contre (idem pour les clubs qui font régulièrement l'ascenseur)
- la force (qui est aussi la faiblesse) du système de Coupe d'Europe est d'avoir une Champion's Cup ultra relevée avec chaque journée des matchs décisifs (au contraire en Challenge, on n'a que des matchs pourris). Dans ton système, les équipes majeures seraient complètement diluées dans les poules ce qui, en dehors des matchs à élimination directe nous offrirait encore plus de matchs déséquilibrés et sans intérêt. A fortiori, si tu sors qu'une seule équipe par poule, à la 4ème journée tout serait joué.

A mon avis, le système actuel n'est pas si mauvais. Le seul problème, c'est qu'il y a trop de matchs qui n'ont pas d'intérêt:
- soit parce qu'il y a des doublons
- soit parce que les matchs s'enchainent chaque semaine sans interruption obligeant les équipes à faire tourner à l'extérieur pour assurer la semaine suivante à domicile.
- soit parce que les matchs opposent des équipes ayant 2 niveaux d'écart

Pour moi, il est nécessaire de supprimer ces doublons en dégagent 4 dates dans l'année soit:
- en passant à douze clubs comme les autres championnats
- en repassant à deux poules

Il est aussi nécessaire de préserver les matchs à enjeu:
- les play off: pourquoi ne pas faire de vrais quarts de finale avec les 8 premiers
- pourquoi ne pas faire un barrage aller retour dans un Top 12 entre le 11ème de première division et le 2nd de Pro D2? Ou alors carrément incorporer les 2 derniers du Top 14 dans une poule de promotion/relégation avec les 4 derniers de ProD2? Ca redonnerait par exemple de la motivation aux supporters de Bayonne et Grenoble qui vont déserter le stade entre maintenant et septembre...

Pour la Coupe d'Europe, je serai partisan de garder le même nombre de dates mais de passer à 16 équipes en Champion's Cup et 32 en Challenge. Avec le même systême de poule aller retour qu'actuellement mais les deux premiers clubs qualifiés de chaque poule en champions Cup et le premier de chaque poule en challenge. Cela permettrait d'avoir une compétition ultra relevée en Chmapion's Cup et une fin de compétition intéressante en challenge.

Je partage ton avis sur les tournées à supprimer les années de coupe du monde.

Je suis d'accord sur du court terme les tele et les clubs gagnerait moins d'argent avec mon systeme qu'actuellement car 10 matchs supprimés.
Mais moi je suis partisan de la formule ce qui est rare est chére. Donc viser plutôt la qualité que la quantité.
je suis sur qu'avec ces 10 matchs supprimer plus qu'equipe jouer un jeu moins fermer du coup les gens content de venir plus souvent au stade voir des beau matchs et pas des match à moitié pourris comme actuellement.
Regarde au USA la football americain se joue que 6 mois de l'année de septembre à janvier et pourtant ça marche. Le super rugby ne se joue que de fevrier à juillet et pourtant qu'est ce que ça joue.
En europe faut attendre la coupe d'europe ou le tournoi des 6 nations pour voir du jeu et de temps en temps on a des SF - ASM avec un 30 à 30 magnifique en top 14 mais ca se compte sur le bout des doigts.
Donc sur du court terme pas gagnant mais le long terme oui.
Helas comme on vit dans une société le court terme prime sur le long terme je reve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubiere

avatar

Messages : 5344
Date d'inscription : 28/07/2012
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Ven 30 Déc - 8:52

Débat toujours intéressant sur l'organisation optimale du rugby professionnel.
N'oubliez pas que la formule actuelle de montée/descente en Top 14 et Pro D2 vit sa dernière année.
Dès la saison prochaine, il n'y aura plus qu'une seule descente automatique de Top 14 en Pro D2 (le 14eme). Le 13eme affrontera en barrage le finaliste (perdant) de Pro D2. Dans le même temps, la Pro D2 s'aligne sur le Top 14 pour désigner son champion (ce ne sera plus obligatoirement le 1er de la saison régulière).
Enfin, avec un temps d'avance (dès cette saison), la montée de FED1 en Pro D2 ne concernera pas les deux finalistes du championnat, mais les deux meilleurs clubs d'une poule Elite de 11 clubs créée pour l'occasion.
Pour les passionnés d'organisation, je me permets de vous signaler une rubrique particulière sur le site Rugby fédéral (http://www.rugbyfederal.com/forum/viewforum.php?id=35) qui permet de faire remonter des idées directement à la FFR (ce site ayant largement soutenu la candidature de Bernie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 3 Jan - 9:47

La politique de Savare ne portera ses fruits que lorsque les autres s'écrouleront.
Espérons que ça ne prenne pas 5 ans.

Dommage aussi de ne pas montrer dans cet articles les bons exemples (dont nous devrions être les porte drapeau)

Pour ce qui est de BEIN et la coupe d'Europe c'est normal, si déjà tu payes C+ et Rugby+ pour voir le TOP14 tu ne peux pas en mettre toujours plus pour avoir les autres chaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Totor

avatar

Messages : 3489
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 35
Localisation : Nîmes

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 3 Jan - 21:19

sumo75 a écrit:
La politique de Savare ne portera ses fruits que lorsque les autres s'écrouleront.

Pas forcément, ça peut porter ses fruits bien plus tôt quand le processus sera rôdé et bien mis en place.
La course l'armement fera des dégâts rapidement. Les clubs dépendent de plus en plus d'un financier avec des dépenses décorrélés des résultats réels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mar 3 Jan - 23:30

Totor a écrit:
sumo75 a écrit:
La politique de Savare ne portera ses fruits que lorsque les autres s'écrouleront.

(1) Pas forcément, ça peut porter ses fruits bien plus tôt quand le processus sera rôdé et bien mis en place.
(2) La course l'armement fera des dégâts rapidement. Les clubs dépendent de plus en plus d'un financier avec des dépenses décorrélés des résultats réels.

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.

1/ Je ne vois pas comment le processus pourrait être rodé avec l'ambiance actuelle. La preuve en est alors qu'après le titre tout le monde resigne, l'année suivante on enregistre déjà une volonté de départ, l'année d'après c'est le début de la débandade avec un recrutement très actif, le staff saute...
Le processus ne semble pas encore très stable. Non ?

2/ Pour les autres clubs c'est pas parti pour. Ça fait déjà des années que ça dure et malgré la DNACG ses contrôles et les contraintes financières, il y a de plus en plus de club qui jouent à ce jeu. L'ASM, Montpellier, l'UBB, La Rochelle, Pau... Il faudrait qu'ils sautent tous. Pas un par un. Moi j'y crois moyen.
Ou alors deux par an pour nous assurer de ne pas descendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubiere

avatar

Messages : 5344
Date d'inscription : 28/07/2012
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 9:05

sumo75 a écrit:

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.
Pas tout à fait (mais exactement le contraire). Pour une PME (ce qui est le cas d'un club de rugby), le long terme, ça commence à 3 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imjustlooking



Messages : 608
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 9:16

sumo75 a écrit:
Totor a écrit:
sumo75 a écrit:
La politique de Savare ne portera ses fruits que lorsque les autres s'écrouleront.

(1) Pas forcément, ça peut porter ses fruits bien plus tôt quand le processus sera rôdé et bien mis en place.
(2) La course l'armement fera des dégâts rapidement. Les clubs dépendent de plus en plus d'un financier avec des dépenses décorrélés des résultats réels.

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.

1/ Je ne vois pas comment le processus pourrait être rodé avec l'ambiance actuelle. La preuve en est alors qu'après le titre tout le monde resigne, l'année suivante on enregistre déjà une volonté de départ, l'année d'après c'est le début de la débandade avec un recrutement très actif, le staff saute...
Le processus ne semble pas encore très stable. Non ?

2/ Pour les autres clubs c'est pas parti pour. Ça fait déjà des années que ça dure et malgré la DNACG ses contrôles et les contraintes financières, il y a de plus en plus de club qui jouent à ce jeu. L'ASM, Montpellier, l'UBB, La Rochelle, Pau... Il faudrait qu'ils sautent tous. Pas un par un. Moi j'y crois moyen.
Ou alors deux par an pour nous assurer de ne pas descendre...


ton deuxième argument est sans fondement. Le marché des transferts n'a jamais été aussi calme que cette année. Tous les agents s'en plaignent. Certes tu as quelques grands noms annoncés mais globalement plus personne ne recrute cette année.

UBB :5 recrutements dont aucun titulaire en puissance
CO : 3 recrutements pour le moment
ASM : 4 recrutements pour 9 départs dt Rougerie, Gear, Domingo, Stanley, Planté, Ric, Bardy....
La Rochelle : 5 recrutements dont aucun top players
Montpellier : 3 recrutements
Pau ( que tu cites) : 1 recrutement
Racing : 2 recrutements
Toulon : 5 recrutements pour combien de titulaire ?
Toulouse : 7 recrutements pour 11 départs annoncés.

Pour l'instant le Stade a dégagé de la masse salariale ( beaucoup même) , mis à la retraite ou pré retraité Papé, Williams, De Malmanche Mostert et surtout dégagé 4 non jiff de son effectif.
Désormais il a tout pour réussir un recrutement qualitatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 12:11

loubiere a écrit:
sumo75 a écrit:

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.
Pas tout à fait (mais exactement le contraire). Pour une PME (ce qui est le cas d'un club de rugby), le long terme, ça commence à 3 ans.

Il faudrait demander au Président d'Oberthur son point de vue.

Du mien, et en particulier quand on parle comme ici de gestion financière, mais je n'y connais pas grand chose probablement vu ma formation, 5 ans c'est du moyen terme. En tous cas c'est ce qui était enseigné en France à mon époque. Mais les temps ont changés.

Si nos dirigeants ont une vision à long terme de 3 ans, il y a alors effectivement à avoir peur pour l'avenir de notre club. Je n'ai pas compris cela dans ses propos mais à la lumière de ce nouvel éclairage je me ferais un devoir de les comprendre maintenant différemment.

Bref ça n'est pas le propos tu as donc raison et j'ai tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 13:20

imjustlooking a écrit:
sumo75 a écrit:
Totor a écrit:
sumo75 a écrit:
La politique de Savare ne portera ses fruits que lorsque les autres s'écrouleront.

(1) Pas forcément, ça peut porter ses fruits bien plus tôt quand le processus sera rôdé et bien mis en place.
(2) La course l'armement fera des dégâts rapidement. Les clubs dépendent de plus en plus d'un financier avec des dépenses décorrélés des résultats réels.

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.

1/ Je ne vois pas comment le processus pourrait être rodé avec l'ambiance actuelle. La preuve en est alors qu'après le titre tout le monde resigne, l'année suivante on enregistre déjà une volonté de départ, l'année d'après c'est le début de la débandade avec un recrutement très actif, le staff saute...
Le processus ne semble pas encore très stable. Non ?

2/ Pour les autres clubs c'est pas parti pour. Ça fait déjà des années que ça dure et malgré la DNACG ses contrôles et les contraintes financières, il y a de plus en plus de club qui jouent à ce jeu. L'ASM, Montpellier, l'UBB, La Rochelle, Pau... Il faudrait qu'ils sautent tous. Pas un par un. Moi j'y crois moyen.
Ou alors deux par an pour nous assurer de ne pas descendre...


ton deuxième argument est sans fondement. Le marché des transferts n'a jamais été aussi calme que cette année. Tous les agents s'en plaignent. Certes tu as quelques grands noms annoncés mais globalement plus personne ne recrute cette année.

UBB :5 recrutements dont aucun titulaire en puissance
CO : 3 recrutements pour le moment
ASM : 4 recrutements pour 9 départs dt Rougerie, Gear, Domingo, Stanley, Planté, Ric, Bardy....
La Rochelle : 5 recrutements dont aucun top players
Montpellier : 3 recrutements
Pau ( que tu cites) : 1 recrutement
Racing : 2 recrutements
Toulon : 5 recrutements pour combien de titulaire ?
Toulouse : 7 recrutements pour 11 départs annoncés.

Pour l'instant le Stade a dégagé de la masse salariale ( beaucoup même) , mis à la retraite ou pré retraité Papé, Williams, De Malmanche Mostert et surtout dégagé 4 non jiff de son effectif.
Désormais il a tout pour réussir un recrutement qualitatif.

Parce que cette année ça bouge moins ça veut dire que ça n'a pas bougé avant ?
Citation :
Ça fait déjà des années que ça dure
c'est bien ce que j'ai écrit ?

Pau, que je cite, 1 ALL BLACK totalement inconnu à 1 sélection ?
C'est vrai que toutes les équipes qui montent font ce genre de choix.
Et puis pour se permettre ça, alors qu'ils ont largement survolé la proD2 lorsqu'ils ont été champions, ils n'avaient pas investi avant... Rolling Eyes D'ailleurs ils prévoient d'en faire venir un second. Je pense que ça sera pas cher du tout. C'est pour ça qu'ils recrutent un par un.

Le LOU a du investir beaucoup pour cette année enfin pouvoir sortir une équipe de TOP14 (Grenoble) et se maintenir après leurs échecs du passé. L'AB qui n'a pas fait (n'a pas pu faire) ce choix là est déjà reparti en PROD2.

Faut pas rêver, des joueurs titulaires en équipes nationales il y en a 15 par pays. Ils ne peuvent pas arriver dans nos équipes tous les ans et par paquets de 20... surtout avec les règles restrictives de certains pays.
Les salaires augmentent même pour les fameux Jiffs.

Tous les clubs sont obligés d'investir sur des joueurs de qualité, donc chers ou des Jiffs dont le prix augmente.
Le RCT se place même sur 5 10 quasiment peut être même dans le but de priver les autres d'ouvreurs. On en voit les dégâts chez nous.

Si ils recrutent moins c'est qu'ils recrutent cher. C'est bien le problème de Savare et de notre politique.
Mais pour le moment je ne vois aucun de ces clubs du TOP14 donner des signes de faiblesse financière.
Ils sont plus sur le qualitatif que le quantitatif voilà tout, mais les budgets ne baissent pas.
Et si ils sont équilibrés je ne vois pas comment cette fameuse bulle va exploser. Sauf si les entreprises et les mécènes arrêtent d'investir à perte... Comme à Paris ? Parce que chez nous avec un vrai financier qui se projette à long terme (3 ans ???   ) l'argent investi à perte fera un gros trou dans son groupe.

Bref cette politique est un bras de fer financier qui se joue au mental, et les concurrents se regardent droit dans les yeux pour savoir lequel va lâcher une place dans les 6.
Les autres jouent pour survivre entre les 7 et 12 ou profiter d'un faux pas d'un des 6, comme le Racing actuellement.
Mais si tu ne veux pas mettre la mise nécessaire pour être dans les 6 (ce que je comprends de la part de Savare) tu ne joues pas dans la "bonne" catégorie.
Ça fait donc des années que ça dure. Ça se durcit tout les ans. Les présidents mettent une pression énorme sur leur staff pour réussir à démoraliser les concurrents et avoir une voie plus dégagée et facile. Les effectifs de joueurs se réduisent un peu ciblant plus de qualitatif mais surtout ne permettant pas de recruter plus vu que les salaires ont augmentés. Donc sortir 11 joueurs pour en faire rentrer 7 ça ne signifie pas financièrement qu'on est/sera mieux.

Bref à part ranger leur ego ou couler personnellement ou professionnellement les présidents feront le nécessaire pour que leur club tiennent.
Miser là dessus est assez risqué quand on regarde la psychologie de Mourad, Altrad ou Adonis... qui cherchent qui aura la plus grosse équipe ?

Le fait que ça soit calme montre bien qu'ils ne feront pas n'importe quoi et que les clubs ne vont pas éclater financièrement. Ce sont tous des capitaines d'industrie qui jouent bien plus sur des marchés concurrentiels où ils savent se projeter à LT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
loubiere

avatar

Messages : 5344
Date d'inscription : 28/07/2012
Localisation : Toulon

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 14:05

sumo75 a écrit:
loubiere a écrit:
sumo75 a écrit:

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.
Pas tout à fait (mais exactement le contraire). Pour une PME (ce qui est le cas d'un club de rugby), le long terme, ça commence à 3 ans.

Il faudrait demander au Président d'Oberthur son point de vue.

Du mien, et en particulier quand on parle comme ici de gestion financière, mais je n'y connais pas grand chose probablement vu ma formation, 5 ans c'est du moyen terme. En tous cas c'est ce qui était enseigné en France à mon époque. Mais les temps ont changés.

Si nos dirigeants ont une vision à long terme de 3 ans, il y a alors effectivement à avoir peur pour l'avenir de notre club. Je n'ai pas compris cela dans ses propos mais à la lumière de ce nouvel éclairage je me ferais un devoir de les comprendre maintenant différemment.

Bref ça n'est pas le propos tu as donc raison et j'ai tort.
comme nous sommes vraisemblablement de la même génération? je n'évoquais pas Oberthur, grande entreprise avec un cycle lié à des exigences très particulières, mais au monde des PME, comme peut l'être un club de rugby avec, au mieux, sa petite centaine de salariés. Je ne suis pas sûr que beaucoup ait une vision claire de ce que sera le rugby pro français dans 4 ou 5 ans? combien de clubs? combien de français? gestion des internationaux? quel calendrier? vraisemblablement trop d'inconnues pour élaborer un plan à plus de 3 ans, hors infrastructures du type stade, centre d'entrainement, etc...
Maintenant, je lis toujours avec intérêt tes arguments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imjustlooking



Messages : 608
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 17:31

encore un

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sapiens Sapiens

avatar

Messages : 1660
Date d'inscription : 18/08/2012
Localisation : Belleville

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 19:36

imjustlooking a écrit:
encore un

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lannemezan aime ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Mer 4 Jan - 23:21

loubiere a écrit:
sumo75 a écrit:
loubiere a écrit:
sumo75 a écrit:

Permettez moi de douter très cher.
5 ans en langage d'entreprise c'est du moyen terme. Et ça fait déjà quelques années que le président préside.
Pas tout à fait (mais exactement le contraire). Pour une PME (ce qui est le cas d'un club de rugby), le long terme, ça commence à 3 ans.

Il faudrait demander au Président d'Oberthur son point de vue.

Du mien, et en particulier quand on parle comme ici de gestion financière, mais je n'y connais pas grand chose probablement vu ma formation, 5 ans c'est du moyen terme. En tous cas c'est ce qui était enseigné en France à mon époque. Mais les temps ont changés.

Si nos dirigeants ont une vision à long terme de 3 ans, il y a alors effectivement à avoir peur pour l'avenir de notre club. Je n'ai pas compris cela dans ses propos mais à la lumière de ce nouvel éclairage je me ferais un devoir de les comprendre maintenant différemment.

Bref ça n'est pas le propos tu as donc raison et j'ai tort.
comme nous sommes vraisemblablement de la même génération? je n'évoquais pas Oberthur, grande entreprise avec un cycle lié à des exigences très particulières, mais au monde des PME, comme peut l'être un club de rugby avec, au mieux, sa petite centaine de salariés. Je ne suis pas sûr que beaucoup ait une vision claire de ce que sera le rugby pro français dans 4 ou 5 ans? combien de clubs? combien de français? gestion des internationaux? quel calendrier? vraisemblablement trop d'inconnues pour élaborer un plan à plus de 3 ans, hors infrastructures du type stade, centre d'entrainement, etc...
Maintenant, je lis toujours avec intérêt tes arguments.

Il en est de même dans le monde des affaires. En particulier avant une année d'élection. Tu crois que les sociétés font quoi en ce moment ?

Ces sociétés clubs PME sont gérés par des grands capitaines d'industrie. L'arrivée de Laporte les a probablement éclairés sur pas mal de sujets.

Dans tes arguments les points qui parlent de finance à LT sont ceux qui tu as exclus. Ce qui signifie bien qu'il y a de la gestion à LT dans les clubs.
Une gestion financière et budgétaire se place bien sûr sur des hypothèses et des perspectives.
Donc quand le discours du président est de se placer dans les 6. Il y a forcément des budgets effectués en conséquence. Quand il attend 13.000 spectateurs en moyenne par match, ça n'est pas pour rien...
Et on répète ses perspectives sur le long terme et en général à la hausse.
Si le top 14 passe à un top 12 ou un top 10 ça changera des choses sur les lignes liées au championnat, mais pas sur celles liées au niveau européen. Par contre si on joue la 12e place là ça change tout et les budgets (qui sont refaits tous les ans ou tous les 6 mois pour prendre en compte le réel et les nouvelles réglementations dont tu parles) seront revus pour s'adapter au nouveau contexte.

Par contre ça ne changera pas les mensualités pour le paiement de la location du stade, les couts du centre d'entrainement, les emprunts à LT encours... frais fixes. Désolé mais je n'ai pas vu ni bilan comptable, ni compte de résultats, ni tableaux d'immo, ni SIG... je ne vais pas tous les faire. Donc je ne vais pas partir sur la plaque glissante de points que je ne connais pas contextuellement.
Par contre Savare, qui semble explorer des pistes de nouveaux investisseurs (repreneurs ?), ne doit pas regarder des kékés dont le LT serait à 3 ans mais qui ont les reins pour bien plus solides. En tous cas le terme de pérennité m'évoque plutôt ce genre de choses.
2 millions de pertes par an sur 3 ans c'est 6 millions, si tu as gagné au loto tu peux combler la dette du club mais sur 10 ans c'est 20 millions et là il faut que tu aies gagné à l'euromillion. C'est surement la raison pour laquelle il n'a pas donné suite encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane77000

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 27/08/2012
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   Jeu 5 Jan - 18:03

LE PRESIDENT a écrit:
Un TOP 12, le 1er est champion, le dernier descent
Eventuellement un barrage entre le 11 ème du TOP12 et le 2 ème de la PRO D2 mais à 14 clubs, 2 descentes en PRO D2, 2 montées en Jean Prat
Problème la fédé est partie prenante sur la vente de billets du TOP 14 en 1/2 et finale,
en 2017 Marseille va être blindé pour les 1/2 et le SdF aussi pour la finale, c'est pal mal d'argent pour laFFR

Maintenant si le rugby français veut des matchs de phases finale
Pourquoi pas relancer un challenge type Du Manoir pendant le tournoi ou bien les tournées d'automne et avec une carotte (à trouver) au bout, autre qu'un trophée
Une qualif en coupe d'Europe, par exemple

Et le gros avantage de ce top 12 sans phases finales, c'est qu'il n'y aurait plus d'impasse puisque le 1er est champion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rugby français sombre financièrement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rugby français sombre financièrement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Débat: L'avenir du rugby professionnel français
» Les Supporters du Rugby Français ont leur Fédération !
» Les étrangers font débat dans le rugby français
» Le rugby français redoute de perdre sa niche fiscale (DIC)
» mors françois gauthier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stade Français Paris :: Rugby :: Rugby Français-
Sauter vers: