AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 DECES DE JONAH LOMU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Carillonne



Messages : 1254
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 59
Localisation : Carrières sur Seine

MessageSujet: DECES DE JONAH LOMU   Mer 18 Nov - 8:07

Encore une bien triste nouvelle ce matin :

le décès de Jonah Lomu. Il est mort ce matin d'une crise cardiaque, il avait 40 ans.

Le monde du rugby n'oubliera jamais cet immense joueur.

RIP JONAH.

toutes mes pensées vont vers sa femme et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane77000

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 27/08/2012
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Mer 18 Nov - 10:22

Quelle tristesse.

Que de beaux souvenirs en repensant aux matchs de ce joueur et dans chaque interview il semblait tellement humble.

RIP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoppy

avatar

Messages : 1950
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Mer 18 Nov - 21:57

Malgré son extraordinaire volonté, Jonah n'a pu raffuter son ultime adversaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 0:29

je ne souhaite pas souiller la mémoire d'un tel joueur avec tout ce qu'il m'a fait rêver, cependant il me fait me poser une question que tout le monde doit (un peu) se poser je pense. Propre ou non ? Cette maladie, ce décès prématuré... C'est étrange.
Enfin ça n’empêche pas ma tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Carillonne



Messages : 1254
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 59
Localisation : Carrières sur Seine

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 7:54

sumo75 a écrit:
je ne souhaite pas souiller la mémoire d'un tel joueur avec tout ce qu'il m'a fait rêver, cependant il me fait me poser une question que tout le monde doit (un peu) se poser je pense. Propre ou non ? Cette maladie, ce décès prématuré... C'est étrange.
Enfin ça n’empêche pas ma tristesse.

Malheureusement, je me suis posée la même question. Un peu comme pour les décès de joueurs Sud Af
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 8:38

je suis rassuré de ne pas être le seul.

Par contre serions face à une omerta alors ? ça serait dommage pour un sport dont on vente les valeurs nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NDi

avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 12:52

sumo75 a écrit:
je suis rassuré de ne pas être le seul.

Par contre serions face à une omerta alors ? ça serait dommage pour un sport dont on vente les valeurs nécessaires.

Arrêtez la paranoïa et la suspicion à tout va

Jonah souffrait d'une insuffisance rénale aïgue et donc sujet à des risques cardiovasculaires important.

Fondation su rein a écrit:
Très redoutées par les patients, ces issues lourdes et douloureuses qui constituent le stade ultime de l'insuffisance rénale ne sont pourtant pas les situations les plus à craindre : en effet, le risque de mourir d'un accident cardiovasculaire est nettement plus élevé que celui d'atteindre la greffe de rein

Et il ne faut pas oublier que Jonah avait déjà été greffé du rein mais au bout de 7 ans ce dernier a montré de rès grands signes de faiblesse et de fait Lomu se retrouvait régulièrement sous dialyse.


_________________
NDi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dam's

avatar

Messages : 1801
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 13:23

Tout le monde pense à un lien possible avec les pratiques des années 90...Mais il y a un facteur à ne pas négliger c'est que les Polynésiens ont une fragilité rénale propre, développé par leurs vies insulaire pendant des milliers d'années.
(Je n’emploie peut être pas les bons termes ou ne suis pas assez précis qu'on me corrige si nécessaire).

On a dégommé le cyclisme avec l'affaire Festina en 98, mais ca y allait aussi dans le foot, le tennis, l'athlétisme qui chargeait bien à cet époque mais avec d'autres enjeux et donc couvert... Est-ce que Lomu a fait les frais de ces pratiques? Je ne sais pas..

Je suis triste pour l'homme et pour sa famille. J'ai encore le TamponMag avec Lomu à son apogée en couverture, j'ai du mal à me dire que cette force de la nature n'est plus la.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sumo75

avatar

Messages : 5980
Date d'inscription : 29/07/2012
Localisation : PARIS - PARIS - PARIS

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 15:05

NDi a écrit:
sumo75 a écrit:
je suis rassuré de ne pas être le seul.

Par contre serions face à une omerta alors ? ça serait dommage pour un sport dont on vente les valeurs nécessaires.

Arrêtez la paranoïa et la suspicion à tout va

Jonah souffrait d'une insuffisance rénale aïgue et donc sujet à des risques cardiovasculaires important.

Excuse moi de ne pas vouloir vivre dans le monde des bisounours non plus.
La créatine ça n'était pas un sujet déjà à l'époque ? alors pourquoi ne pas penser à d'autres choses ? choses qui ont été probablement évoquées vu son coté hors norme...
Comme tout le monde j'espère qu'il est une vraie légende... sans cancer des testicules.

Maintenant si c'est typique des polynésiens c'est peut être la meilleure information... depuis longtemps. Et j'avoue mon ignorance en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NDi

avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 17/07/2012

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 16:46

sumo75 a écrit:

Excuse moi de ne pas vouloir vivre dans le monde des bisounours non plus.
.../...
Maintenant si c'est typique des polynésiens c'est peut être la meilleure information... depuis longtemps. Et j'avoue mon ignorance en la matière.

Désolé d'avoir été un peu cassant (mais j'avoue que je n'aime pas beaucoup les personnes qui balancent des choses [a la manière des journaleux] sans avoir une quelconque petite notion ou info sur le sujet) mais cette maladie est assez courante.

En ce qui concerne la France, elle touche environ 10% de la population mais seulement un peu plus de 70 000 personnes sont en stade terminal [comme l'était Lomu], au niveau traitement 55 % par dialyse (37.500) et 45 % (33.000) par greffe rénale. Ce nombre augmente de 4 % par an.

Cela peut donc arriver à n'importe qui sachant que le diabète et l'hypertension sont les causes les plus fréquentes.

À l'échelle de la planète, on estime que 400 à 600 millions de personnes sont atteintes.

_________________
NDi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoppy

avatar

Messages : 1950
Date d'inscription : 18/07/2012

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 19 Nov - 18:41

NDi a écrit:
sumo75 a écrit:
je suis rassuré de ne pas être le seul.

Par contre serions face à une omerta alors ? ça serait dommage pour un sport dont on vente les valeurs nécessaires.

Arrêtez la paranoïa et la suspicion à tout va

Jonah souffrait d'une insuffisance rénale aïgue et donc sujet à des risques cardiovasculaires important.

Fondation su rein a écrit:
Très redoutées par les patients, ces issues lourdes et douloureuses qui constituent le stade ultime de l'insuffisance rénale ne sont pourtant pas les situations les plus à craindre : en effet, le risque de mourir d'un accident cardiovasculaire est nettement plus élevé que celui d'atteindre la greffe de rein

Et il ne faut pas oublier que Jonah avait déjà été greffé du rein mais au bout de 7 ans ce dernier a montré de rès grands signes de faiblesse et de fait Lomu se retrouvait régulièrement sous dialyse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Carillonne



Messages : 1254
Date d'inscription : 20/08/2012
Age : 59
Localisation : Carrières sur Seine

MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   Jeu 3 Nov - 11:37

Sortie en librairie aujourd'hui l'autobiographie de Jonah Lomu :

En voici quelques extraits

Ce jeudi, l'autobiographie inédite de Jonah Lomu sort chez Talent Sport. Un peu moins d'un an après sa disparition, le 18 novembre 2015. Un ouvrage dans lequel la première superstar du rugby mondial s'est livré une dernière fois. Nous nous en sommes procurés les bonnes feuilles. Son père violent, sa vie privée, son amour pour la France et sa maladie : voici ses confessions.

Le jour où il a décidé de rompre les liens avec son père

"Je n’oublierai jamais ce jour-là chez nous, à Mangere, à South Auckland. Un déclic s’est produit en moi. Quelque chose en moi a dit "Stop". Je n’avais que 15 ans mais j’étais déjà bien plus grand que mon père. Plus grand et plus fort. Ce jour-là à Mangere, j’ai décidé en premier de me venger. Je ne le savais pas à l’époque mais ce jour-là, je romprais le dernier lien qui restait entre un père et son fils. La haine avait bouillonné en moi pendant des années – une haine qui avait commencé le jour où l’on m’avait arraché des Tonga".

"Ce jour-là, mon père avait picolé. Ce jour-là, il a levé la main pour me frapper – encore. Ce jour-là, je l’ai attrapé, je l’ai soulevé et je l’ai balancé sur le sol à travers la pièce.

"Je n’accepterai plus jamais ça ! lui ai-je hurlé en me postant devant lui. Si jamais tu lèves encore la main sur moi ou sur n’importe quel autre enfant, tu auras affaire à moi !

– Tu n’es plus mon fils. Tu n’es pas le mien ! Sors de ma maison !", a-t-il hurlé de rage, complètement hors de lui.

Ce jour-là, j’ai rassemblé mes affaires et j’ai quitté la maison de mon père. Ce jour-là a été le dernier que j’ai passé en tant que fils sous le toit de la maison de mes parents. Ce jour-là, ma vie a changé pour toujours".

La France, sa "deuxième maison"

Lors de la saison 2009-2010, Lomu décide de tenter l'aventure à Marseille-Vitrolles, en Fédérale 1. Il y disputa 7 rencontres. "La France m’a toujours attiré. Je ne sais pas pourquoi. C’est peut-être son mode de vie. Ce sont peut-être ses paysages et ses ambiances. Ou peut-être que ce sont juste les gens. Ouais… Je pense que ce sont les gens. Ils me font me sentir comme l’un des leurs".

"Chaque fois que je voyage en France, je me sens comme à la maison. Après la Nouvelle-Zélande, la France est le pays le plus cher à mon cœur. Donc, quand j’ai eu l’opportunité d’y aller en 2009 et de signer un contrat avec un club de rugby, il n’a pas fallu longtemps pour me convaincre".

"L’opportunité de rejouer sérieusement est arrivée complètement par hasard. Je dînais un soir avec un ami et dans la conversation, il m’a dit qu’il connaissait quelqu’un qui cherchait à relancer un petit club en France. Il m’a demandé si ça m’intéresserait d’en faire partie. Il parlait de Marseille-Vitrolles, et j’ai pensé : "Tu veux dire Marseille dans le sud de la France, tu veux dire Marseille où le soleil brille en permanence ?" J’avais 34 ans. Et la passion brûlait toujours en moi".

Sur sa maladie

Mort à 40 ans le 18 novembre 2015, Jonah Lomu s'est battu contre la maladie durant de longues années. "Ils l’appellent le syndrome néphrotique. C’est ce que j’ai. Qu’est-ce que ça signifie ? Pour moi, des reins pourris. En fait, le syndrome néphrotique n’est pas qu’un seul et unique problème, c’est tout un ensemble de choses. À la base, mes reins ne fonctionnent pas correctement. J’ai des gonflements dans le bas des jambes. Mon sang manque de protéines et j’ai un fort taux de cholestérol. Le syndrome néphrotique intervient comme une conséquence des problèmes de rein".

"Je ne sais pas depuis combien de temps j’ai cette affection. Les médecins ne le savent pas non plus. Comme je l’ai dit, quand j’étais enfant à South Auckland, déjà, il y avait des signes que tout ne tournait pas rond dans mon corps : ces coupures et ces écorchures qui devenaient des abcès ; les infections, les toux et les rhumes dont je mettais des semaines à me débarrasser ; et souvent, d’énormes fatigues. Les signes étaient là, et bien là. Mais je n’avais pas conscience, à l’époque, que ces choses n’étaient pas normales".


Une vie privée devenue publique

"Cela fait longtemps que j’ai arrêté de me soucier de voir ma vie privée étalée en une des magazines et des journaux. Après tout, j’étais d’accord pour m’afficher dans un certain nombre d’articles au fil des années. Je trouvais qu’en participant, on obtenait, au final, un résultat un peu plus proche de la vérité. Je ne suis plus autant poursuivi par les paparazzi que je l’ai été – contrairement à mes débuts, où les photographes étaient littéralement pendus aux arbres en face de ma maison, à l’affût de la plus petite – et parfois la plus ridicule – opportunité de me shooter. Mais j’ai établi une limite, quand des choses qui touchent à mes amis ou à ma famille arrivent dans les médias. Tout particulièrement quand c’est faux. Ça me met hors de moi".

Ce livre me donne l’opportunité de rétablir quelques vérités. Quand Fiona et moi nous sommes séparés fin 2007, ça a fait la une des journaux. [...] Je n’ai pas envie de tout déballer sur la fin de notre relation. C’est beaucoup trop personnel. En revanche, je veux dire que la séparation a été entièrement ma faute. Je serai toujours reconnaissant à Fiona pour les cinq années que nous avons passées ensemble. Elle a toujours fait ce qu’elle pensait être le mieux pour nous deux [...] Vers la fin de notre relation, je suis entré dans une phase très sombre pendant un temps, si noire que je n’arrivais pas à en sortir. Pour moi, notre mariage ne marchait plus. Je m’en suis pris à Fiona pour des choses qui n’avaient rien à voir avec elle – de petites choses, le plus souvent – et que j’aurais dû tout bonnement ignorer. Elle ne méritait pas d’avoir à me supporter pendant cette période si sombre".

Jonah Lomu
L'autobiographie
Editeur : Talent Sport
352 pages
Prix public : 22€
Sortie le 3 novembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DECES DE JONAH LOMU   

Revenir en haut Aller en bas
 
DECES DE JONAH LOMU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DECES DE JONAH LOMU
» Lomu ... arrive mardi à Marseille !!!!
» Lomu sur les tablettes parisiennes ?
» Décès de Jonah Lomu
» BLUES DELIRIUM PROJECT (BDP)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stade Français Paris :: Rugby :: Rugby International-
Sauter vers: